« Ce qui passe au conseil de surveillance de la TV tchèque est dû à l’incompétence de ses membres »

A deux reprises déjà, l’Union européenne de radio-télévision (UER-EBU) s’est alarmée des menaces pesant actuellement sur l’indépendance de la Télévision publique tchèque. L’organisation de défense des journalistes Reporters sans frontières a également exprimé ses inquiétudes. Mais que se passe-t-il exactement à la Télévision tchèque. Depuis plus d’un an, on entend beaucoup parler de son conseil de surveillance dont une partie des membres a été renouvelée au printemps 2020. En cause notamment, l’élection de personnalités qui ne cachent pas leur vision critique de l’institution même qu’ils sont censés contrôler. Entre influence politique, tentative d’intimidation de la direction et défiance vis-à-vis des médias, publics notamment, au sein de la société, tentons de démêler l’écheveau de ce qui se passe actuellement au sein de la Télévision tchèque, mais qui concerne par ricochet les autres médias publics du pays. Radio Prague Int. a interrogé Vojtěch Berger, journaliste au sein du média en ligne indépendant HlidaciPes.org, qui assure une veille constante de la scène médiatique tchèque.