Giedrė : « Je pensais que si je maîtrisais le tchèque, je comprendrais toute l’Europe de l’Est »

Sociologue lituanienne polyglotte ayant fait la majeure partie de ses études secondaires et supérieures en France, Giedrė Šabasevičiūtė a découvert Prague grâce à une offre d’emploi de chercheuse à l’Académie des sciences. Depuis 2015, elle partage son temps entre la République tchèque et l’Egypte, appréciant Prague pour sa « beauté modeste » et essayant, bon gré, mal gré, de s’approprier la langue – de façon informelle de préférence, par exemple dans le confort des salons de thé.

Generated by Feedzy