Le pouvoir d’achat des Tchèques frappé de plein fouet par l’inflation

Plus encore ailleurs qu’en Europe, les Tchèques sont contraints de se serrer davantage la ceinture cette année. En raison d’une inflation supérieure à 10 % depuis janvier, et même à 15 % depuis le mois de mai, leurs salaires réels ont encore baissé en moyenne de près de 10 % au cours du troisième trimestre 2022, selon les données publiées, lundi, par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ).

Generated by Feedzy