Le match Sparta-Rangers se transforme en crise diplomatique

Plusieurs jours après le match qui a opposé le Sparta aux Glasgow Rangers en Ligue Europa, le ministre tchèque des Affaires étrangères Jakub Kulhánek a demandé des excuses après que le conseiller en matière d’égalité et de diversité de la Fédération écossaise de football Marvin Bartley a qualifié les Tchèques de « fruits pourris ». L’ambassade britannique à Prague a assuré qu’elle ferait suivre cette demande, et qu’elle était résolue à renforcer les liens entre les deux pays. Cependant, le ministère de l’Intérieur tchèque Jan Hamáček estime que cette situation très tendue devrait inciter les Tchèques à réfléchir avant de se rendre en Ecosse.

Pandora Papers : « C’est à Andrej Babiš d’apporter des réponses aux questions que nous posons »

Retour sur les Pandora Papers, cette enquête internationale selon laquelle le Premier ministre tchèque Andrej Babiš, également fondateur du groupe Agrofert et actuellement en pleine campagne électorale, aurait omis de mentionner dans sa déclaration de patrimoine l’existence de structures offshore qui détiennent plusieurs propriétés luxueuses pour une somme totale d’environ 15 millions d’euros à Mougins, sur la Côte d’Azur française, des biens acquis après un montage financier compliqué. Pour en parler Radio Prague Int. a joint Pavla Holcová, fondatrice du site investigace.cz qui a publié l’article concernant le Premier ministre tchèque, et lui a demandé comment son site s’est retrouvé membre du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) :