Il y a 30 ans décédait Gustáv Husák, le « président de l’oubli »

Ce jeudi, trente ans se sont écoulés depuis la mort du dernier président communiste de Tchécoslovaquie, Gustáv Husák. Cet homme plein de contradictions reste surtout le symbole de l’époque de « normalisation » qui a suivi l’écrasement du Printemps de Prague en 1968.