En Tchéquie, l’abandon du changement d’heure également repoussé

En 2019, puis en 2021, les pays de l’Union européenne auraient théoriquement dû abandonner le principe d’heure d’été et d’hiver. Seulement, ce qui se présentait comme une simplification pour les citoyens, débarrassés de la question qui les taraude deux fois l’an – on gagne ou on perd une heure ? – est devenu un vrai casse-tête au niveau de l’harmonisation entre les Etats. Signe des temps, la ministre tchèque du Travail et des Affaires sociales a annoncé lundi que le principe d’alternance serait encore maintenu durant les cinq années à venir.