Plan de relance de l’UE : Prague sommée de prévenir les conflits d’intérêts pour recevoir les fonds

Lundi, la Commission européenne a officiellement validé le plan de relance de la République tchèque, qui permettra à celle-ci de percevoir sept milliards d’euros de fonds pour financer les investissements devant servir à stimuler la reprise économique après la crise du coronavirus. En visite à Prague, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a toutefois souligné que le versement de ces aides dépendait de la faculté des autorités tchèques à lutter contre ce qui est actuellement considéré comme une des principales zones d’ombre dans les relations entre Prague et Bruxelles.