Archives de catégorie : Non classé

Jiří Karásek : « La fiction est éternelle, la réalité se meurt »

Le décandentisme, mouvement littéraire et artistique, s’impose vers la fin du XIXe siècle en France et se diffuse bientôt aussi dans d’autres pays européens. La littérature et les arts tchèques sont aussi considérablement touchés. C’est le poète Jiří Karásek (1871-1951) qui devient la figure emblématique de ce mouvement dans le milieu culturel tchèque. Jiří Karásek est né le 24 janvier 1871, donc il y a juste 150 ans.  

Coronavirus : la République tchèque, zone à risques bientôt « rouge sombre » ?

La forte tension à laquelle les hôpitaux restent soumises malgré la baisse du nombre de nouvelles infections, la prolongation par les députés de l’état d’urgence jusqu’au 14 février et le maintien des strictes mesures de restriction, ou encore la volonté de l’Allemagne de renforcer les contrôles frontaliers, confirment que la République tchèque compte toujours parmi les pays les plus touchés par l’épidémie de Covid-19.

Cycle Helena Třeštíková au Centre Pompidou : « Une sorte de projet de vie global »

Le Centre Pompidou à Paris propose depuis mercredi et jusqu’au 12 février la première grande rétrospective française de l’œuvre de la documentariste tchèque Helena Třeštíková. Un programme en ligne, en raison des mesures sanitaires, qui a été préparé en coopération avec le Centre tchèque de Paris, et qui met à l’honneur cette cinéaste peu connue en France, mais dont les films au long cours gagnent à être connus dans l’Hexagone. Elle y est présentée aux côtés de la réalisatrice française Marie Dumora. Pour parler de l’événement, Radio Prague Int. a interrogé Julien Farenc, responsable de la programmation :  

Cycle Helena Třeštíková au Centre Pompidou : « Une sorte de projet de vie global »

Le Centre Pompidou à Paris propose depuis mercredi et jusqu’au 12 février la première grande rétrospective française de l’œuvre de la documentariste tchèque Helena Třeštíková. Un programme en ligne, en raison des mesures sanitaires, qui a été préparé en coopération avec le Centre tchèque de Paris, et qui met à l’honneur cette cinéaste peu connue en France, mais dont les films au long cours gagnent à être connus dans l’Hexagone. Elle y est présentée aux côtés de la réalisatrice française Marie Dumora. Pour parler de l’événement, Radio Prague Int. a interrogé Julien Farenc, responsable de la programmation :